Aide

Communiqués

Informations sur la décision

Contenu de la décision

SUPREME COURT OF CANADA ‑‑ JUDGMENT TO BE RENDERED IN APPEAL

 

OTTAWA,  2008-06-19.  THE  SUPREME  COURT  OF  CANADA  ANNOUNCED  TODAY  THAT  JUDGMENT  IN  THE  FOLLOWING  APPEAL  WILL  BE  DELIVERED  AT 

4:30  P.M.  EDT  ON  FRIDAY,  JUNE 20,  2008.

FROM:  SUPREME  COURT  OF  CANADA  (613) 995‑4330

 

COUR SUPRÊME DU CANADA ‑‑ PROCHAIN JUGEMENT SUR APPEL

 

OTTAWA,  2008-06-19.  LA  COUR  SUPRÊME  DU  CANADA  A  ANNONCÉ  AUJOURD’HUI  QUE  JUGEMENT  SERA  RENDU  DANS  L'APPEL SUIVANT

LE  VENDREDI  20  JUIN  2008,  À  16 h 30  HAE.

SOURCE:  COUR  SUPRÊME  DU  CANADA  (613) 995‑4330

 

Comments / Commentaires : comments@scc-csc.gc.ca

 

 

1.         BCE Inc., et al. v. A Group of 1976 Debentureholders, et al. (Qc) (32647)

 

 

 

 

Note for subscribers:

The summary of the case is available at http://www.scc-csc.gc.ca :

Click on Cases and on SCC Case Information, type in the Case Number and press Search.  Click on the Case Number on the Search Result screen, and when the docket screen appears, click on “Summary” which will appear in the left column.

 

Alternatively, click on

http://scc.lexum.umontreal.ca/en/news_release/2008/08-06-19.2/08-06-19.2.html

 

Note pour les abonnés :

Le sommaire de la cause est affiché à l’adresse http://www.scc-csc.gc.ca :

Cliquez sur « Dossiers », puis sur « Renseignements sur les dossiers ». Tapez le no de dossier et appuyez sur « Recherche ».  Cliquez sur le no du dossier dans les Résultats de la recherche pour accéder au Registre.  Cliquez enfin sur le lien menant au « Sommaire » qui figure dans la colonne de gauche.

 

Autre façon de procéder : Cliquer sur

http://scc.lexum.umontreal.ca/fr/news_release/2008/08-06-19.2/08-06-19.2.html

 

 

32647    BCE Inc., et al. v. A Group of 1976 Debentureholders, et al. and 6796508 Canada Inc. v. A Group of 1976 Debentureholders, et al.

 


Commercial law - Corporations - Court approved arrangement under s. 192(f.1) of the Canada Business Corporation Act, R.S.C. 1985, c. C‑44  - What duties do directors owe to creditors, shareholders and other corporate stakeholders when considering a change of control transaction - What is the test for determining whether a plan of arrangement is fair and reasonable in circumstances where the proposed plan does not alter or arrange the rights of creditors, but may affect their economic interest - What standard of review applies to a trial judge’s finding that an arrangement is fair and reasonable - Peoples Department Stores Inc. (Trustee of) v. Wise, [2004] 3 S.C.R. 461.

 

BCE is a public company held by 600 000 shareholders. It has owned Bell Canada since a plan of arrangement under the Canada Business Corporations Act, R.S.C. 1985, c. C-44  (“CBCA ”) was approved in 1983.  The dispute involves debentures issued by Bell Canada under three separate trust indentures.

 

On June 30, 2007, BCE entered into a definitive agreement with the Teachers Group. The agreement has been approved by BCE’s shareholders and should close on June 30, 2008. Pursuant to s. 192  CBCA , this “Proposed Arrangement” must be approved by the Superior Court. Accordingly, BCE filed a motion for interim and final orders to have the plan approved. Some of the debenture holders filed contestations under s. 192  CBCA  alleging that the proposed plan adversely affected their interests. They also filed, ex abundante cautela, two motions for oppression remedies (s. 241  CBCA ). Finally they filed two motions seeking a declaration that, in light of the words “reorganization or reconstruction” found in the trust indentures, a section of their trust indentures would apply and give their trustees a right of approval of the transaction.

 

The Superior Court (Silcoff J.) dismissed the contestations and approved the plan of arrangement. Silcoff J. also dismissed the motions for oppression remedies. Finally, he declared that the proposed transaction did not constitute a “reorganization or reconstruction” of Bell Canada as these terms are understood, notably in the CBCA .

 

The debenture holders appealed the five judgments of the Superior Court. The Court of Appeal allowed the appeals relating to the approval of the plan of arrangement on the ground that BCE had not shown that the plan was fair and reasonable given the circumstances. With respect to the declaratory proceedings, the court confirmed that the words “reorganization or reconstruction” had been correctly interpreted by Silcoff J., but had to allow the appeals to correct a formal mistake in the formal order. As for the motions for oppression remedies, the court ruled that while the debenture holders would have standing as “security holders” to institute oppression proceedings under s. 241  of the CBCA , such remedy was no longer relevant since the plan was refused.

 

Origin of the case:                                                Quebec

 

File No.:                                                 32647

 

Judgment of the Court of Appeal:                     May 21, 2008

 

Counsel:                                                                Lorne Morphy, Q.C./ Guy Du Pont/ William Brock/Kent E.

Thomson / James Doris/ Pierre Bienvenu/Steve Tenai, for the

Appellants BCE et al. (Respondents on Cross-Appeal)

James A. Woods /Christopher L. Richter /Benjamin Zarnett /Jessica A. Kimmel for the Appellant 6796508 Canada Inc. (Respondent on Cross-Appeal)

Avram Fishman /Mark E. Meland/ John L. Finnigan / John T.

Porter for the Respondents 1976 and 1996 Debentureholders (Appellants on Cross-Appeal)

Markus Koehnen /Max Mendelsohn / Paul Macdonald / Hilary

Clarke for the Respondents 1997 Debentureholders (Appellants on Cross-Appeal)

Robert Tessier /Ronald M. Auclair for the Respondents CIBC Mellon Trust Company and Computershare Trust Company of Canada (Appellants on Cross-Appeal)

 

 

32647    BCE Inc. et autres c. Un groupe de porteurs de débentures de 1976 et autres, et 6796508 Canada Inc. c. Un groupe de porteurs de débentures de 1976 et autres

 


Droit commercial - Sociétés par actions - Arrangement en vertu de lal. 192(1) f.1) de la Loi canadienne sur les sociétés par actions, L.R.C. 1985, ch. C-44  - Quelles sont les obligations des administrateurs envers les créanciers, les actionnaires et les autres parties intéressées lors de l’étude dune opération de changement de contrôle? Quel critère faut-il appliquer pour déterminer si un projet darrangement qui ne modifie pas les droits des créanciers, mais a un impact négatif sur leurs intérêts financiers, est juste et raisonnable? - Quelle norme de contrôle sapplique à la conclusion dun juge de première instance quun arrangement est juste et raisonnable? - Magasins à rayons Peoples inc. (Syndic de) c. Wise, [2004] 3 R.C.S. 461.

 

BCE est une société ouverte détenue par 600 000 actionnaires.  Elle est propriétaire de Bell Canada depuis qu’un projet d’arrangement en vertu de lal. 192(1) f.1) de la Loi canadienne sur les sociétés par actions, L.R.C. 1985, ch. C-44  (« LCSA  »), a été approuvé en 1983.  Le litige concerne les débentures émises par Bell Canada en vertu de trois actes de fiducie distincts.

 

Le 30 juin 2007, BCE est parvenue à une entente définitive avec le groupe Teachers.  L’entente a été approuvée par les actionnaire de BCE et devrait être conclue le 30 juin 2008.  Conformément à l’art. 192  LCSA , ce « projet d’arrangement » doit être approuvé par la Cour supérieure.  Par conséquent, BCE a présenté une demande d’ordonnances provisoire et finale en vue de faire approuver le projet.  Certains porteurs de débentures sy sont opposés en vertu de l’art. 192  LCSA , alléguant que le projet en question avait un impact négatif sur leurs intérêts. Ils ont aussi déposé, pour plus de précaution, deux requêtes en vue d’obtenir des redressements pour abus (art. 241  LCSA ).  Enfin, ils ont déposé deux requêtes en vue dobtenir un jugement déclarant que, compte tenu des mots « reorganization or reconstruction » figurant dans les actes de fiducie, un article de leurs actes de fiducie sappliquerait et conférerait aux fiduciaires le droit dapprouver lopération.

 

La Cour supérieure (le juge Silcoff) a rejeté les oppositions et a approuvé le projet d’arrangement.  Le juge Silcoff a également rejeté les requêtes en vue d’obtenir des redressements pour abus.  Enfin, il a déclaré que l’opération proposée ne constituait pas une « reorganization or reconstruction » de Bell Canada au sens qu’ont ces termes, notamment dans la LCSA .

 

Les porteurs de débentures ont interjeté appel contre les cinq jugements de la Cour supérieure.  La Cour d’appel a accueilli les appels concernant l’approbation du projet d’arrangement, pour le motif que BCE n’avait pas démontré que le projet était juste et raisonnable dans les circonstances.  En ce qui concerne les requêtes en jugement déclaratoire, la cour a confirmé que les mots « reorganization or reconstruction » avaient été interprétés correctement par le juge Silcoff, mais a ajouté qu’elle devait accueillir les appels pour corriger une erreur de forme dans l’ordonnance formelle.  Quant aux requêtes en vue d’obtenir des redressements pour abus, la cour a décidé que, bien que les porteurs de débentures aient, en tant que « détenteurs de valeurs mobilières », qualité pour déposer des requêtes en redressement pour abus en application de l’art. 241  LCSA , un tel recours n’était plus pertinent étant donné que le projet a été refusé.

 

Origine :                                                 Québec

 

No du greffe :                                                         32647

 

Arrêt de la Cour d’appel :                                   21 mai 2008

 

Avocats :                                                               Lorne Morphy, c.r./Guy Du Pont/ William Brock/Kent E.

Thomson / James Doris/ Pierre Bienvenu/Steve Tenai, pour

les appelants BCE et autres (intimés au pourvoi incident)

James A. Woods /Christopher L. Richter /Benjamin Zarnett/Jessica A. Kimmel pour l’appelante 6796508 Canada Inc. (intimée au pourvoi incident)

Avram Fishman /Mark E. Meland/ John L. Finnigan / John T.

Porter pour les intimés les porteurs de débentures de 1976 et 1996 (appelants au pourvoi incident)

Markus Koehnen /Max Mendelsohn / Paul Macdonald / Hilary

Clarke pour les intimés les porteurs de débentures de 1997 (appelants au pourvoi incident)

Robert Tessier /Ronald M. Auclair pour les intimées CIBC Mellon Trust Company et Computershare Trust Company of Canada (appelantes au pourvoi incident)

 

 

 


 

 

Lexum

Le site de Lexum constitue la principale source publique des décisions de la Cour suprême depuis près de 20 ans.


>

Decisia

 

Un accès efficace à vos décisions

Decisia est un service en ligne pour les cours, tribunaux administratifs et les ordres professionnels cherchant à offrir un accès facile et professionnel à leurs décisions à partir de leur site web.

Savoir Plus