Aide

Jugements de la Cour suprême

Informations sur la décision

Contenu de la décision

R. c. Hawrish, [1995] 1 R.C.S. 856

 

Ernest A. Hawrish                                                                              Appelant

 

c.

 

Sa Majesté la Reine                                                                          Intimée

 

Répertorié:  R. c. Hawrish

 

No du greffe:  23898.

 

1995:  21 mars.

 


Présents:  Le juge en chef Lamer et les juges La Forest, L'Heureux‑Dubé, Sopinka, Gonthier, Cory, McLachlin, Iacobucci et Major.

 

en appel de la cour d'appel de la saskatchewan

 

                   Droit criminel ‑‑ Vol ‑‑ Fraude ‑‑ Preuve suffisante pour justifier des déclarations de culpabilité ‑‑ Absence d'erreur judiciaire.

 

                   POURVOI contre un arrêt de la Cour d'appel de la Saskatchewan (1993), 113 Sask. R. 214, 52 W.A.C. 214, qui a rejeté l'appel interjeté par l'accusé contre ses déclarations de culpabilité de vol et de fraude prononcées par le juge Grotsky (1991), 95 Sask. R. 100.  Pourvoi rejeté.

 

                   A. G. Henderson, c.r., et J. M. Sullivan, pour l'appelant.

                   T. R. Hinz, pour l'intimée.

 

//Le juge en chef Lamer//

 

                   Version française du jugement de la Cour rendu oralement par

 

1                 Le juge en chef Lamer ‑‑ La preuve était suffisante pour justifier les déclarations de culpabilité prononcées par le juge du procès et, en l'absence d'allégation de préjudice, aucune erreur judiciaire n'a été commise.

 

2                 Le pourvoi est rejeté.

 

                   Jugement en conséquence.

 

                   Procureurs de l'appelant:   Davis & Company, Vancouver.

 

                   Procureur de l'intimée:  The Department of Justice, Public Prosecutions Branch, Saskatoon.

 

Lexum

Le site de Lexum constitue la principale source publique des décisions de la Cour suprême depuis près de 20 ans.


>

Avis sur Twitter

 

 

>

Obtenez des avis en temps réel des nouvelles décisions de la Cour suprême sur Twitter.

Suivez Lexum sur Twitter