Communiqués

Informations sur la décision

Contenu de la décision

Supreme Court of Canada / Cour suprême du Canada

 

 

(Le français suit)

 

JUDGMENT TO BE RENDERED IN APPEAL

 

July 6, 2020

For immediate release

 

OTTAWA – The Supreme Court of Canada announced today that judgment in the following appeal will be delivered at 9:45 a.m. EDT on Friday, July 10, 2020. This list is subject to change.

 

 

PROCHAIN JUGEMENT SUR APPEL

 

Le 6 juillet 2020

Pour diffusion immédiate

 

OTTAWA – La Cour suprême du Canada annonce que jugement sera rendu dans l’appel suivant le vendredi 10 juillet 2020, à 9 h 45 HAE. Cette liste est sujette à modifications.

 


 

Canadian Coalition for Genetic Fairness v. Attorney General of Quebec, et al. (Que.) (38478)

 

 

38478    Canadian Coalition for Genetic Fairness v. Attorney General of Quebec, Attorney General of Canada - and - Attorney General of British Columbia

(Que.) (Civil) (As of Right)

 

Constitutional law - Division of powers - Criminal law - Genetic discrimination -Whether the Genetic Non-Discrimination Act  enacted by sections 1 to 7 of the Act to prohibit and prevent genetic discrimination, S.C. 2017, c. 3 , is ultra vires the jurisdiction of the Parliament of Canada over criminal law under paragraph 91(27)  of the Constitution Act, 1867 .

 

Under Order in Council No. 522-2017, the Government of Quebec referred the following question to the Quebec Court of Appeal:

 

Is the Genetic Non-Discrimination Act  enacted by sections 1 to 7 of the Act to prohibit and prevent genetic discrimination (S.C. 2017, c. 3 ) ultra vires to the jurisdiction of the Parliament of Canada over criminal law under paragraph 91(27)  of the Constitution Act, 1867 ?

 

The court unanimously answered “yes”, finding that the object of the legislation, fostering access to genetic testing for medical purposes by preventing the unauthorized use of the results by third parties, does not truly fit within the framework of criminal law.

 


 

38478    Coalition canadienne pour l’équité génétique c. Procureure générale du Québec, procureur général du Canada - et - procureur général de la Colombie-Britannique

(Qc) (Civile) (De plein droit)

 

Droit constitutionnel - Partage des compétences - Droit criminel - Discrimination génétique - La Loi sur la non-discrimination génétique  édictée par les articles 1 à 7 de la Loi visant à interdire et à prévenir la discrimination génétique, L.C. 2017, c. 3 , est-elle ultra vires de la compétence du Parlement du Canada en matière de droit criminel selon le paragraphe 91(27)  de la Loi constitutionnelle de 1867 ?

 

En vertu du décret no 522-2017, le gouvernement du Québec a renvoyé la question suivante à la Cour d’appel du Québec :

 

La Loi sur la non-discrimination génétique  édictée par les articles 1 à 7 de la Loi visant à interdire et à prévenir la discrimination génétique (L.C. 2017, ch. 3 ) est-elle ultra vires de la compétence du Parlement du Canada en matière de droit criminel selon le paragraphe 91(27)  de la Loi constitutionnelle de 1867 ?

 

À l’unanimité, la cour a répondu par l’affirmative, concluant que l’objet de la loi, à savoir favoriser l’accès aux tests génétiques à des fins médicales en empêchant l’utilisation non autorisée des résultats par des tiers, ne se situe pas véritablement dans le cadre du droit criminel.

 


 

 

 

Supreme Court of Canada / Cour suprême du Canada :

comments-commentaires@scc-csc.ca

(613) 995-4330

 

- 30 -

 

 Vous allez être redirigé vers la version la plus récente de la loi, qui peut ne pas être la version considérée au moment où le jugement a été rendu.