Supreme Court Judgments

Decision Information

Decision Content

 

 

 

 

 

 

April 11, 2019

 

 

ORDER

MOTION

 

 

GIOVANNI D’AMICO v. HER MAJESTY THE QUEEN

(Que.) (38512)

 

 

the court:

 

UPON APPLICATION by the respondent for an order extending the time to serve and file a motion to quash;

 

 

AND UPON APPLICATION by the respondent to quash the Notice of Appeal filed on February 12, 2019;

 

AND THE MATERIAL FILED having been read;

 

 

IT IS HEREBY ORDERED THAT:

 

The motion for an extension of time to serve and file the motion to quash is granted.

 

The motion to quash is granted.

 

A dissent within the meaning of s. 691(1) (a) of the Criminal Code  means a disagreement which affects the result. In this case, Vauclair J.A.’s disagreement does not go to the result and is better characterized as a concurring opinion or an opinion concurring in the result.

 

The applicant shall be entitled to serve and file an application for leave to appeal within thirty (30) days from the date of this order.

 

 

Le 11 avril 2019

 

 

ORDONNANCE

REQUÊTE

 

 

GIOVANNI D’AMICO c. SA MAJESTÉ LA REINE

(Qc) (38512)

 

 

LA COUR :

 

À LA SUITE DE LA DEMANDE présentée par l’intimée pour une ordonnance en vue d’obtenir une prorogation du délai de signification et de dépôt d’une requête en cassation;

 

ET À LA SUITE DE LA DEMANDE présentée par l’intimée visant à faire annuler l’avis d’appel déposé le 12 février 2019;

 

ET APRÈS EXAMEN des documents déposés;

 

 

IL EST ORDONNÉ CE QUI SUIT :

 

La requête en prorogation du délai de signification et de dépôt de la requête en cassation est accueillie.

 

La requête en cassation est accueillie.

 

Au titre de l’alinéa 691(1) a) du Code criminel , la dissidence s’entend d’un désaccord qui influence le résultat. En l’espèce, le désaccord du juge Vauclair n’a pas d’incidence sur le résultat et il serait plus juste de parler d’opinion concordante ou d’opinion concordante quant au résultat.

 

Le demandeur pourra signifier et déposer une demande d’autorisation d’appel au plus tard trente (30) jours après la date de la présente ordonnance.

 

 

C.J.C.

J.C.C.

 You are being directed to the most recent version of the statute which may not be the version considered at the time of the judgment.